Étiquette : atelier des cousettes

Agenda des cours 2017/2018 à L’atelier des cousettes

Tous les dates de cours 2017/2018 à L’atelier des cousettes

Vous l’avez peut-être remarqué, je me fais moins présente ces dernières semaines. Sur le blog comme sur les réseaux sociaux… Même si je ne suis pas encore complètement au repos, j’ai adopté le rythme de l’été depuis que mes enfants sont – eux, les chanceux ! – déjà en vacances. Rien que de ne pas avoir à se lever à 7h chaque matin pour aller à l’école, c’est fou le bien que ça fait !

Et puis, les stages d’été se sont terminés le 13 juillet à 17h30 (une semaine déjà !). Plus de cours, plus d’école. Plus d’horaires donc ! Même si j’ai encore un peu de travail, je le fais à mon rythme tout en me consacrant aux enfants et en m’octroyant un peu de détente. Maintenant que vous connaissez les raisons de mon silence, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur. C’est pour mieux reprendre des forces et préparer votre rentrée de septembre ! (suite…)

Formation spéciale « surjeteuse » avec Christelle Beneytout

Une journée particulière avec la grande spécialiste de la surjeteuse !

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir d’accueillir Christelle Beneytout, la « papesse » de la surjeteuse, dans mon atelier. Cela faisait plusieurs mois que le rendez-vous était booké. Il faut dire que Christelle a un agenda de ministre et qu’elle est très demandée par tou(te)s les fans de couture ! Maintenant que nous avons passé une journée ensemble, je comprends mieux pourquoi : elle est aussi gentille et sympa que pédagogue ! Et hyper pro bien sûr, cela va sans dire !!! (suite…)

« Dressing de petite fille » fête ses trois mois

Pour fêter ça, je vous ai préparé un tableau avec (toutes) les (petites) erreurs à signaler…

Quand on écrit un livre de couture (et je pense que ça doit être valable pour n’importe quelle autre activité pratique, le tricot, la cuisine, le jardinage,…), on a beau faire attention… Lire, relire, faire relire par l’entourage, tester les modèles… Il y a quand même toujours des erreurs et des coquilles à l’arrivée ! C’est particulièrement rageant mais c’est comme ça…

(suite…)

Les inscriptions aux stages de couture été 2017, c’est maintenant !

Il reste encore quelques places… mais plus pour très longtemps !

Comme les stages d’été se remplissent rapidement et que plusieurs créneaux sont d’ores et déjà complets, je me permets de communiquer à nouveau sur le sujet !

Si vous voulez des informations sur ces stages (tarif, fonctionnement, inscriptions, ambiance), lisez donc ces deux articles du blog dans lesquels je vous explique tout, tout, tout !

(suite…)

Une jolie robe de communion

Histoire d’une robe de communiante, sixième et dernier chapitre !

Si vous avez loupé les divers chapitres de cette longue aventure, je vous invite à revenir en arrière sur mon blog pour tous les lire. Sélectionnez la catégorie « Robe de cérémonie » et vous accéderez aux cinq articles précédents. Ainsi vous verrez comment on passe de la page entièrement blanche à cette (jolie) robe, tout aussi blanche, en quelques heures de travail (disons une bonne trentaine réparties sur plusieurs semaines).

Pour les autres, celles qui ont tout suivi, nous  y sommes ! C’est donc aujourd’hui que vous allez enfin pouvoir découvrir  les photos de LA robe de communiante. Depuis le temps que je vous en parle, vous deviez finir par penser qu’elles n’arriveraient jamais, ces photos… Et dans un sens, ça a bien failli être le cas… (suite…)

Comment et pourquoi préparer une toile ?

Histoire d’une robe de communiante, chapitre 5

On a le modèle. Le patron. Et le tissu.

Vient un moment où l’on ne peut plus surseoir à ses obligations. Un moment où il est grand temps de retenir sa respiration et de se lancer pour réaliser le plus joli des modèles. Bref, de se montrer, enfin !, à la hauteur.

Je ne sais pas vous mais moi, chaque fois que je commence un ouvrage d’envergure, j’ai un peu de mal à m’y mettre. Je tourne autour du pot. Ou plutôt, de mes fournitures. Je les regarde amoureusement, je les plie, je les déplie, je les replie. J’éprouve la douceur du tissu, le tombé de l’étoffe. Je les mets en scène. Je ressens un mélange d’excitation et d’appréhension. Comme si j’étais sur le point de faire le grand saut.

(suite…)

Comment adapter un patron pour en faire la robe de vos rêves ?

Histoire d’une robe de communiante, chapitre 4

Vous avez sélectionné votre modèle…

Commandé votre (vos) patron(s)…

Acheté vos tissus et petites fournitures…

Entrons maintenant dans le vif du sujet, la partie technique, celle que  je vais avoir le moins de plaisir à rédiger et – tiens, comme c’est bizarre ! – celle qui va vous paraître la plus fastidieuse, la moins ludique…

Et pourtant… Cette étape est indispensable car c’est bien d’elle que dépend en grande partie la réussite de votre projet. Je vais tâcher d’aller vite tout en étant efficace.

(suite…)

Comment trouver le patron idéal pour réaliser un modèle que vous avez en tête ?

Histoire d’une robe de communiante, chapitre 2

Je le sais déjà, certaines me diront qu’il n’y a pas forcément besoin de patron pour réaliser une jolie robe… Que leurs grands-mères, leurs mères, leurs tantes cousaient sans filet et qu’elles réalisaient des merveilles…  Je les crois volontiers mais je suis incapable de travailler sans passer par la case patron.

Donc, plutôt que de perdre encore un peu plus de temps à le dessiner moi-même, vu les délais dont je dispose, j’ai préféré sélectionner le modèle le plus approchant parmi les marques de patrons fort nombreuses qui occupent le marché. Et je vous encourage à faire de même, c’est l’assurance de vous appuyer sur le travail de vrai(e)s professionnel(le)s !

(suite…)

Comment réussir une robe de cérémonie « home-made » ?

Histoire d’une robe de communiante, chapitre 1

Il y a quelques semaines, j’ai déjeuné avec une de mes meilleures amies, la mère de ma filleule. On parle de tout et de rien, on fait le point sur les derniers événements de nos vie. Au détour d’une phrase, elle en vient à me dire qu’elle n’a pas encore trouvé la tenue de communiante idéale pour sa fille (ma filleule, donc !). Il est vrai qu’à 10 ans, ce n’est pas facile, ce ne sont plus vraiment des enfants et pas encore des jeunes filles…

(suite…)