Mercerie « Au fil d’Ariane », le bonheur des couturières…

La semaine dernière, je suis allée passer quelques jours à Moulins pour des raisons personnelles qu’il serait trop long de vous raconter et, croyez-le bien, sans aucun intérêt pour vous.

Savez-vous où se trouve Moulins ? Moi oui car j’ai eu l’occasion d’y aller assez souvent depuis ma plus tendre enfance. mais vous peut-être pas… Moulins se trouve dans l’Allier, au cœur de la France. Ces dernières années, j’ai vu la ville se métamorphoser. Un peu comme Cendrillon le soir du bal.

La grand place a fait peau neuve, le centre-ville s’est débarrassé des voitures et, comme sur le Cour Saleya de Nice, on peut désormais boire son café, parcourir son journal, déjeuner en terrasse, envoyer des SMS, se remaquiller, feuilleter le livre « Dressing de petite fille » ;-). Le tout dans un calme absolu, le visage offert aux rayons du soleil (quand il y en a, certes, mais là il y en avait !). Un vrai régal.

Du coup, déformation professionnelle oblige, je me suis dit : « Tiens, et si je faisais le tour des merceries ! ». Je dois avouer que le tour a été vite fait. Car, de merceries, il n’y en a plus que deux. Et aucun magasin de tissus. La première, dont je ne parlerai pas car je n’ai pas eu le temps d’y entrer, me laisse à penser, vu sa devanture, que le nouveau millénaire n’est pas arrivé jusque-là. Mais la deuxième, ou plutôt devrais-je dire, la vraie, fut une délicieuse surprise !

Une mercerie « unique »

Dès que j’ai poussé la porte de ce commerce tout neuf, j’ai été accueillie chaleureusement par Annie et sa fille, Anaë. Celle-ci est juste de passage dans le magasin – car elle est encore lycéenne – mais déjà très au fait de ce qu’internet et les réseaux sociaux peuvent apporter à sa maman.

« Au fil d’Ariane » est une mercerie comme on n’en fait presque plus mais comme on en trouve heureusement encore parfois. Tout à la fois regorgeant de trésors ancestraux et bien ancrée dans le vingt-et-unième siècle.

Un grand choix

Ici, la couturière trouvera absolument tout ce dont elle a besoin. Matériel de couture, livres (peut-être bientôt le mien, qui sait ?!), fils, boutons par milliers, jolis rubans et galons fantaisies, tissus de coton, toiles enduites, similicuir, Liberty. Et même des molletons de chez France Duval Stalla. Comme quoi, on peut être en province et au fait de la tendance !

D’ailleurs, parlons-en de la tendance. Celle qui consiste à coudre et qui revient en force. Annie me dit que, chez elle aussi (comme chez moi, dans mes ateliers), il y a des adeptes de tous âges et que les jeunes mamans sont légion.

Si les couturières sont reines chez Annie, il  y en a tout autant pour les brodeuses (fils DMC, broderies, toiles à broder), les patcheuses (un choix étourdissant de tissu, sans parler du matériel nécessaire), les tricoteuses…

Là, obligé, vous ne m’en voudrez pas, je m’arrête quelques instants. Car le tricot, voyez-vous, c’est aussi mon rayon ! Et quand je découvre qu’Annie vend la fabuleuse Mohair Luxe de chez Lang, me voilà définitivement conquise… Je précise que la boutique propose plein d’autres laines Lang ainsi que Phildar et Bergère de France. Mais, on ne se refait pas, la Mohair Luxe reste ma préférée, pour moi c’est le top absolu, à tricoter comme à porter !

Des cours de tricot

Tous les mardis après-midis (de 14h à 16h30) et les samedis matins (de 9h30 à 11h), Annie organise des ateliers tricot dans sa boutique. Ils sont animés par une personne qui enseigne le B.A. BA aussi bien que les points fantaisies. Le principe est simple, encore faut-il jouer le jeu : 10€ l’abonnement à l’année pour y  participer aussi souvent que l’on souhaite. En contrepartie, il faut juste tricoter la laine achetée dans le magasin. Un deal carrément honnête, surtout avec le vaste choix proposé par Annie.

En plus de ces nombreux points positifs, la boutique est très claire et toute pimpante. Mais… peut-être un peu trop exiguë pour Annie qui sait voir à long terme… Bientôt, un site vendeur sur internet ! Et un local plus spacieux ? C’est tout le mal que je lui souhaite ! Et ce serait bien le signe que le DIY et particulièrement les travaux d’aiguille ont de beaux jours devant eux !

Un réparateur de MAC

Au moment de partir, Annie me confirme qu’elle est bien la seule à vendre du tissu sur Moulins mais qu’il y a encore un monsieur très sérieux qui répare les machines à coudre, Alain Cloix. Ça, c’est une information précieuse. Quand on habite une petite ville de province, aussi charmante soit-elle, et que sa machine tombe en panne, que faire, je vous le demande… Eh bien, là, la question ne se pose même pas, puisqu’il y a Alain ! Même si je ne l’ai pas personnellement rencontré, faute de temps, je vous ai mis ses coordonnées juste en dessous, on ne sait jamais.

Avant de dire au revoir à Moulins, je suis passée par l’Espace Culturel E. Leclerc situé en plein centre depuis plusieurs années. Jamais je ne manque l’occasion d’y faire un tour. Même s’il s’agit d’une grande enseigne (et pas d’un petit libraire que l’on aurait à cœur de faire travailler), c’est un magasin à taille humaine dans laquelle les livres sont très bien mis à l’honneur. A noter un espace littérature jeunesse conséquemment fourni. Et mon livre en bonne place 😉

La prochaine fois, parce qu’il y en aura forcément une, je vous prévois une petite visite du Centre National du Costume de Scène. Vous verrez, cet endroit est un pur ravissement. Mais cette fois, manque de chance, le Centre était entre deux expos et les horaires d’ouverture resserrés s’accordaient mal avec les miens…

Renseignements pratiques 

Au fil d’Ariane, Mercerie

8 rue Laussedat, Place d’Allier

03000 Moulins

04 70 20 56 26

http://www.mercerie-aufildariane-moulins.fr/

Aufildariane.mercerie@hotmail.com

Fermé dimanche et lundi

Du mardi au jeudi : de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30

Vendredi : journée continue de 9h à 18h30

Samedi : de 9h à 12h30 et de 14h30 à 18h30

Alain Cloix, Vente et réparation machines à coudre toutes marques

10 rue Mathieu de Dombasle

03000 Moulins

04 70 46 54 89

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *