veronique careas calvini

Ma petite histoire…

J’ai commencé à coudre il y a une douzaine d’années, à la faveur d’une pause dans ma vie professionnelle.

Tout de suite, je me suis passionnée pour cette nouvelle activité et j’ai eu envie d’apprendre, apprendre et encore apprendre… pour tout savoir sur la couture et obtenir des réalisations de plus en plus belles, de plus en plus parfaites. Pour décorer mon intérieur d’abord puis pour habiller ma fille et enfin pour moi.

A ce moment-là, la couture ne connaissait pas encore le retour en grâce qui l’a hissée aujourd’hui au rang des activités hyper tendance.

Entre le CAP et l’école de stylisme, il n’y avait guère de voie possible…

Parce que je suis tenace, j’ai cherché longtemps, j’ai fait appel aux bonnes volontés, aux relations, aux copines. J’ai fait ma propre expérience, persévéré, appris de mes erreurs.

Jusqu’à ce que je rencontre successivement deux professeur(e)s formidables, la première issue de la haute couture et la seconde du prêt à porter.

Auprès d’elles, durant plusieurs années, j’ai obtenu mes galons de couturière et c’est très gentiment que l’une d’elles m’a ensuite prêté son atelier de couture pour que j’y donne mes premières leçons. C’était en 2010 dans le 10ème arrondissement de Paris.

J’avais cherché longtemps et vainement ce cours de couture introuvable. J’avais réussi à me former auprès de deux professionnelles confirmées. Je disposais alors chez moi d’un espace suffisant pour accueillir du public. Ce cours introuvable, c’était donc moi qui allais le créer !

Il ne m’en a pas fallu davantage pour me lancer dans cette reconversion. Après des études littéraires et une carrière dans la communication, je démarrais la troisième phase de ma vie, pleine d’enthousiasme.

Neuf ans ont passé depuis, j’ai accueilli des centaines d’élèves dans mon bel atelier, des personnes de tous âges et de tous horizons, quoique exclusivement des femmes (un seul homme à ce jour, il mériterait presque une médaille !).

Et je suis toujours aussi enthousiaste à l’idée d’apprendre, de vous apprendre, ce qui me passionne tellement et qui offre une infinité de possibles : la couture.